Madeleine de Proust et souvenirs

On associe souvent nos souvenirs à des sons, des couleurs, mais aussi à des saveurs. Chez moi, ce trait d’union gustatif entre le passé et le présent est assez fort. Je ne sais pas pourquoi, sûrement parce que la gourmandise est depuis longtemps associée à mes sentiments. De fait, il existe plusieurs aliments, plusieurs plats, qui me renvoient à l’enfant que j’étais et qui demeure aujourd’hui enfoui quelque part entre mon coeur et mon esprit.

Quand à l’heure de l’apéro, on sort les crackers et autre saucisson d’Auvergne, je n’ai d’yeux que pour les Curly. Une recette inchangée depuis des dizaines d’années. Celle-là même qui était au centre de la table de mes grands-parents quand on y allait le week-end. Je revois alors ma grand-mère, toute à sa joie de mettre la table pour sa famille avant de retourner dans sa cuisine d’où émanait des odeurs de viande en sauce et de carottes cuites à la vapeur.

Autre exemple, bien plus fort. Dernièrement j’ai eu une envie irrésistible, une envie de partage. Partager LE goûter de mon enfance avec MiniMe, qui est habituée aux petits sablés, aux petit-beurre ou aux cookies maison accompagnés d’une compote depuis qu’elle est toute petite. A la place, pour une fois, elle a testé un goûter que bien des enfants ont connu il y a 20 ou 30 ans. Un goûter qui revient à la mode car il est moins gras que tous les pains au chocolat du monde. Du pain, une fine couche de beurre salé, et une barre de chocolat au lait Milka.

Forcément, je l’ai joyeusement accompagnée, et là….

pain-beurre-chocolat-goûter

J’ai 5 ans. Je suis à la plage. Je le sais car je sens le soleil sur ma peau, j’entends le bruissement des vagues et sous mes pieds nus, le sable vient me chatouiller en douceur. J’ai 5 ans et je suis à Bray-Dunes, ma ville natale. Ma grand-mère a sorti le goûter de son emballage d’aluminium. Des enfants jouent et rient non loin, ma soeur est à côté de moi, ma peau est encore mouillée de nos jeux d’eau. Quand je reviendrai à la maison, je marcherai pieds nus sur le bitume, et j’irai prendre une douche pour enlever le sable et le sel sur ma peau. J’ai 5 ans et rien ne pourrait me rendre plus heureuse que d’arrêter le temps en cet instant.

Le bonheur tient parfois à un goûter…

Vous avez des aliments qui vous font cet effet ? Racontez-moi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s